Le rôle du profil génétique dans l’efficacité d’un régime

Une étude qui a récemment été menée par des chercheurs américains de l’université de Caroline du Nord a démontré que le patrimoine génétique d’un individu pouvait avoir des conséquences importantes sur les effets d’un régime amincissant. Les scientifiques ont mené leur étude sur des souris dans la mesure où leur profil génétique est très ressemblant à celui des humains. Ils ont ainsi divisé les rongeurs en plusieurs groupes qui ont été chacun nourrit à travers différents régimes alimentaires : le régime japonais, le régime occidental, le régime cétogène (pauvre en sucres) ainsi que le régime méditerranéen.

Les résultats de cette étude ont permis aux scientifiques de se rendre compte que les souris qui avaient été alimentées à travers le régime occidental avait été plus touchées que les autres par des maladies relatives à l’obésité, avec notamment une forte augmentation de leur cholestérol. Mais les effets de cette diète ont été très différents d’une souris à l’autre, certaines ayant été complètement épargnées par ce genre de maladie. Aussi, cette étude permet de mettre en relief le fait qu’un régime aura un impact plus ou moins important selon le patrimoine génétique de l’individu qui le suit. L’idée serait donc de pouvoir mettre en place un test génétique qui permettrait d’anticiper les effets d’un régime amincissant sur un individu, de façon à ce que chaque personne puisse avoir un régime adapté à son patrimoine génétique.

Il faudra cependant attendre que d’autres études soient réalisées afin que ce type de test puisse être commercialisé. D’ici là, vous pourrez essayer les produit Herbalife si vous cherchez à perdre du poids dans la mesure où ce régime a déjà fait ses preuves grâce à la multitude de personnes qui ont réussi à maigrir grâce à ces compléments alimentaires naturels. C’est d’ailleurs sur les excellents résultats de ce régime que se base le plan marketing Herbalife, alors n’hésitez pas à essayer cette diète afin de pouvoir enfin perdre vos kilos superflus.